psychanalyste

Qui je suis ?

Céline Naud psychanalyste
Céline Naud psychanalyste
Céline Naud

Psychanalyste

Secrétaire Générale adjointe, Présidente de la commission Communication et membre titulaire du SNPPsy.

Ma Trajectoire Professionnelle : De la Résilience à l'Expertise en Psychanalyse

J'avais une vie parfaite aux yeux de la société ; un mari, des enfants, une maison enfin je m'en étais persuadée et je veillais à ce que cette image perdure. Et puis un jour la réalité est venue empiéter trop largement sur cette image de la famille idéalisée. J'ai été confronté à la violence psychologique et physique de mon conjoint et le rêve n'a pu plus tenir face à la réalité qui a repris ses droits. La solution ? Partir bien évidemment, mais c'est loin d'être aussi facile, j'étais prisonnière de mon mental, de ses mots qui m'ôtaient toute volonté. Il connaissait parfaitement mes faiblesses, après 15 ans de vie commune. Malheureusement, mes enfants ont fait les frais de cette violence à leur tour et à cela s'est rajouté le système qui vient vous broyer, vous pointer du doigt et qui vous fait vous sentir honteuse.

Il ne me restait plus qu'à fuir pour sauver ma vie et mes enfants, laisser cette maison, cette famille parfaite et embrasser une vie de galère, de souffrance et d'incertitude. De cette vie parfaite, il ne me restait qu'une voiture, des photos, des habits et mes trois enfants.  Je ne compte plus les traumatismes qui sont venus se rajouter et les gens qui ont abusé de ma faiblesse et de ma souffrance. J'ai fini par haïr cette société car je ne correspondais plus aux "bons critères", les personnes professionnelles et non professionnelles, se chargeaient de me le rappeler régulièrement. 

10 ans, c'est le temps qu'il m'a fallu pour en arriver là où je suis. Un long travail personnel au cours du quel j'ai pu poser les bons mots sur ce que j'avais subi, travaillé sur mon enfance et sur les différents traumatismes, découvrir qui j'étais, donner du sens. Durant ce parcours j'ai fait des choix pas facile à faire et j'ai fini par comprendre ce qu'était la résilience. 

Ce que je retiens de ce parcours, c'est que le pardon le plus dur à donner, c'est, à soi. Accepter ses faiblesses, sa part sombre, accepter de vivre avec les conséquences de ses actes et ceux des autres. Arriver à lâcher prise sur des convictions, des croyances, des interdits. Comprendre que ce n'est pas le bon chemin et qu'il faut changer, encore une fois. Dépasser les biais cognitifs, dépasser ses peurs. Accepter l'imperfection de l'autre et la sienne, voir que l'on est aussi bourreau dans certaines situations. La résilience, c'est un peu tout ça, c'est l'intégration de tout cela. C'est un chemin qui demande du temps, de la bienveillance, de la patience, du non-jugement mais cela en vaut la peine.  

psychanalyse
rencontre psys le café psy animé par Céline Naud psychanalyste
rencontre psys le café psy animé par Céline Naud psychanalyste
animation bord plateau par Céline Naud psychanalyste du spectacle "La chmabre 122"
animation bord plateau par Céline Naud psychanalyste du spectacle "La chmabre 122"

Alors que je pensais que mon parcours personnel était un frein à mon évolution, j'ai compris qu'il pouvait être une expérience inestimable et une richesse pour mon métier. Tout ce parcours me permet d'aborder avec pertinence les problématiques complexes et les tourments émotionnels rencontrés par les personnes que j'accompagne. 

En parallèle de mes consultations individuelles, j'anime régulièrement des rencontres professionnelles en ligne, le « Café Psy », et je m'efforce d'ouvrir des espaces de parole et de réflexion, ainsi que de sensibiliser à la santé mentale à travers diverses interventions, que ce soit lors de spectacles, de débats ou au sein d'institutions telles que les établissements pénitentiaires.

J'ai officiellement commencé à exercer en tant que thérapeute, en 2015 où je pratiquais les massages de bien-être, la lithothérapie, les bols tibétains et les soins énergétiques. J'ai évolué par  la suite vers le métier de coach en développement personnel et de sophrologue.  Durant cette période, j'ai pleinement réalisé que les conflits internes tapies dans l'inconscient exerçaient une influence indéniable sur nos pensées et nos actions, malgré nos efforts de travail personnel. C'est alors que j'ai entrepris une reconversion professionnelle plus profonde, tout en assumant le défi d'élever mes trois enfants seule. Ces années d'études intensives ont été consacrées à la métapsychologie, la psychologie clinique, la psychopathologie infantile et adolescente, ainsi que la psychopathologie adulte. Elles ont également été ponctuées d'études de cas, de conférences et de travaux approfondis, nourrissant une réflexion toujours plus profonde. Ce parcours, mêlant travail personnel et études, s'est achevé par la soutenance d'un mémoire devant un jury d'experts et l'obtention du précieux titre de Psychanalyste.

Mes études, mon parcours personnel et ma pratique clinique m'ont conduit à enrichir mes compétences en me formant à diverses approches thérapeutiques. Cette diversité me permet d'adopter une approche singulière et adaptée à chaque individu, en m'appuyant sur une palette variée de cadres théoriques et pratiques solides. Mon expérience clinique a été le pilier de mon évolution, orientant mon parcours de formation continue et affinant sans cesse mon expertise.

Mes formations

Psychanalyste certifiée
E-faculté de psychologie et psychanalyse ; EFFP d'Aix-e Provence Psychologie de l’enfant, psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, Psychologie clinique et psychopathologie de l’adulte, Métapsychologie.

Praticienne en psychothérapie et psychologie jungienne – Analyse des rêves.
Ecole de psychologie clinique

Praticienne en Sexothérapie analytique
E-faculté de psychologie et psychanalyse; EFFP d'Aix-e Provence

Praticienne en TCC (Thérapie comportementale et cognitive)
E-faculté de psychologie et psychanalyse; EFFP d'Aix-e Provence
Addictions, Phobies, TAG, Trouble panique, TOC, Stress post-traumatique, Dépression, Trouble de l'humeur (trouble maniaque, trouble bipolaire), Trouble du comportement alimentaire, Troubles psychotiques, Douleurs, TDAH, troubles de la personnalité, Deuil, TIC, Autisme, HPI.

Thérapeute de couple
E-faculté de psychologie et psychanalyse; EFFP d'Aix-e Provence

Développement personnel, Coaching
Koréva formation

Sophrologie-Relaxologie
Koréva formation

Formation Langage SACCADE conceptuel
Centre d'expertise en autisme, Québec

– FISP1; Fonctionnement interne de la structre de pensée autistique

-LSC niveau 1 et 2; Langage SACCADE Conceptuel

Art Thérapeute
CERFPA

Le SNPPsy

Il me semblait important de pouvoir garantir aux personnes qui viennent me voir un travail professionnel de qualité étant donné que nos titres ne sont pas encadrés par la loi.

Il ne suffit pas d’avoir des compétences personnelles dans la relation d’aide pour être praticien en psychothérapie ou psychanalyste, comme il ne suffit pas d’avoir suivi et réussi des études en psychologie. Devenir psychanalyste ou psychopraticien relationnel demande un apprentissage théorique rigoureux mais aussi un énorme travail psychologique personnel sur plusieurs années ; mon parcours professionnel m’en a largement convaincu. Il est également important que le praticien puisse nourrir sa partique avec d'autres consoeurs et confrères et être suivi lui-même pour se questionner en permanence sur sa pratique, son éthique, sa déontologie, son cadre. Tout ceci permet de sécuriser les thérapies.

Le fait d’avoir intégré le SNPPsy vous garantit :

– que j’ai effectué une formation théorique et pratique solide en psychopathologie et psychologie clinique,

– que j’ai effectué un travail personnel conséquent,

– que je suis encadrée par un professionnel dans ma pratique (supervision régulière): je suis supervisée en individuel et en groupe.

– que j’ai des compétences sérieuses d’analyse et d’accompagnement,

– que je me suis engagée à suivre un code d’éthique et de déontologie.

Pour intégrer ce syndicat, les futurs membres devent constituer un dossier et passer devant une commission qui vérifie nos aptitudes et nos connaissances en matière de psychologie et d’accompagnement.

C’est un gage de sérieux et de sécurité pour les personnes qui désirent consulter un professionnel.

Syndicat National des Praticiens en Psychothérapie relationnelle et psychanalyse

Depuis 1981
Acteur de la santé mentale non médicale.
Psychothérapeutes, Psychologues, Psychanalystes, Psychopraticiens, Médecins, Psychiatres.

Je suis membre titulaire du SNPPsy , c'est-à-dire que j'ai suivi un parcours personnel où le professionnel est invité à se "mettre à nu" face à ses pairs. Une façon pour nous professionnels, de se rappeler que nous ne sommes pas tout-puissants et que nous avons des failles qu'il est important de traiter pour notre sécurité mais aussi pour la sécurité des personnes qui viennent nous voir. Accepter le regard critique de l'autre pour accepter ses faiblesses et les sublimer.

Je suis également Secrétaire Générale adjointe et Présidente de la Commission Communication du SNPPsy, cet engagement pour une psychothérapie où la personne est prise en charge en tant que Sujet et non au profit d'une standardisation, où l'on ne lui impose pas de rentrer dans des statistiques, où on lui permet d'évoluer et de penser par, soi-même me tient particulièrement à coeur.

Mon parcours personnel m'a montré qu'il était compliqué de se sortir des statistiques et qu'il fallait déployer beaucoup d'énergie pour les faire mentir. Mais comment y arriver si l'on ne vous donne pas votre chance et si dès le départ on vous catégorise ? Nous savons parfaitement comment fonctionne le biais de confirmation, où nous allons voir que, ce qui arrange notre réalité, c'est ainsi que nous risquons d'enfermer la personne dans une réalité qui lui est imposée et qui va faire naitre des dissonances et des angoisses et risque de l'emmener vers une dépression.

J'ai fait cette douloureuse expérience, c'est pour cela qu'il me tient à coeur de rappeler que la diversité des êtres humains est une précieuse richesse qu'il faut protéger.

A méditer:

"De toutes les illusions, la plus périlleuse consiste à penser qu’il n’existe qu’une seule réalité. En fait, ce qui existe, ce sont différentes versions de la réalité, dont certaines peuvent être contradictoires, et qui sont toutes l’effet de la communication et non pas le reflet de vérités objectives et éternelles" Watzlawick