La psychanalyse

Travail sur tout son être, explorer son inconscient ; comprendre et sublimer.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser à entreprendre une cure analytique: un sentiment de souffrance, un sentiment de ne pas vivre pleinement sa vie, un sentiment de répétition d’échecs et de ruptures, un sentiment d’errance, une perte de sens, … Tous ces sentiments amènent tous à penser que quelque chose en soi y contribue.

La cure analytique s’adresse à toute personne désireuse d’explorer ses conflits inconscients, de comprendre les origines de son mal-être à travers l’analyse des rêves, l’expression libre de ses pensées quotidiennes, la remontée des souvenirs d’enfance ou des traumatismes familiaux.

La cure analytique implique un travail collaboratif entre la personne en thérapie (appelée analysant) et son analyste. Pendant la thérapie, l’analysant est encouragé à exprimer librement toutes ses pensées grâce à l’association libre, dans un cadre de confiance. L’analyste écoute avec bienveillance, respect et empathie. Ce processus permet au patient de prendre conscience des aspects inconscients de son fonctionnement et de ses difficultés émotionnelles, en les vivant à nouveau avec son analyste, ce que l’on nomme le transfert.

Lorsque le processus est opérant, l’analysant chemine intérieurement, soutenu par les interprétations et les interventions de l’analyste.

La cure analytique offre à la personne une plus grande liberté, une plus grande autonomie et une conscience de soi profonde, lui permettant de s’accepter avec ses qualités et ses lacunes, de devenir acteur de son histoire, et de surmonter ses souffrances et ses traumatismes.

psychanalyse

Quel est le but d'une psychanalyse ?

Lebut d'une cure analytique est de :

  • donner du sens, dépasser ses souffances

  • la compréhension de soi, de ses pensées, de ses comportements et de ses émotions

  • l’acceptation de soi

  • résoudre des conflits internes

  • devenir autonome

  • au changement profond de ses comportements et de ses pensées.

  • raisonner d’une autre manière en sachant prendre du recul

  • soulager la souffrance psychologie et émotionnelle.

  • améliorer ses relations.

  • s’autoriser à être soi.

  • trouver un nouvel équilibre et une harmonie intérieure.

  • une perception de soi plus positive.

  • développer ses compétences, sa créativité.

  • l’estime de soi et la confiance en soi.

Une cure analytique se termine.

Contrairement à ce que les gens pensent, une cure se termine ! Et elle ne dure pas forcément des années, elle peut tout aussi bien durer quelques mois voire quelques séances. Une cure analytique est un bout de chemin sur le travail personnel que vous avez entrepris.

Sur chaque chemin il y aura des phases de travail et des phases de latence pour intégrer ce travail et permettre de trouver et stabiliser votre nouvel équilibre interne et externe.

Certaines personnes préfèrent être accompagnées durant la phase de latence d’autres non. D’autres voudront garder le même thérapeute et la même pratique pour poursuivre, d’autres non. Ou bien encore des personnes ne voudront pas poursuivre le travail d’introspection car le nouvel équilibre leur convient.

Quel cadre thérapeutique ?

Le cadre doit être respecté si l’on veut un résultat. Les séances sont de une à trois par semaine. Il est possible de modifier la fréquence au cour de la cure. Les rendez-vous sont calés à l’avance.

Les premières séances se déroulent en face à face pour établir le cadre et pour que la personne puisse raconter son histoire. Il est possible de commencer par une psychothérapie analytique avant de faire une cure analytique.

Les premières séances se font en face à face puis sur le divan quand la personne se sent prête ou allongées chez soi (en visio).

La fin d’une cure analytique prend quelques séances afin de vérifier que ce ne soit pas une résistance de l’analysant qui amène à la décision d’arrêter.

Derniers Articles

Tous les quinze jours un nouvel article.